Céline au jardin

Glycine en arbre: je tente !

J’aimerais que ma glycine en arbre ressemble à celle-ci mais en blanc. Cette photo est issue du blog « Le jardin c’est tout » que je vous recommande.

C’est en regardant une photo sur le blog d’une passionnée de jardin, presque voisine (Charleroi n’est pas très loin de chez moi) que je me suis mise à rêver d’une glycine élégante toute de longues grappes vêtue et dressée en arbre.

Le résultat est vraiment magnifique et apporte beaucoup d’allure au jardin à condition d’être patient: comptez 5 ans avant d’avoir un semblant de résultat. J’ai opté pour ma part pour la glycine de Chine Wisteria sinensis ‘Alba’ (blanche) qui contrairement à sa soeur japonaise, fleurit plus tôt et plus abondamment (un peu comme les rosier non remontants). C’est aussi une des glycines qui fleurit tôt dès le mois de mai.

Donc, j’achète un specimen, avec le tronc le plus droit possible et j’entame mon expérience.

D’abord, torsader les branches qui, en grosissant, formeront un solide tronc. C. Delhaye

Pour conduire la glycine en arbre :

  1. J’ai d’abord installé un solide tuteur, loin de la maison. Car la glycine a de solides racines capables d’endommager les fondations de votre habitation. Evitez aussi de la palisser le long d’un arbre: elle a tant de force qu’elle est capable de vous l’étrangler ou de le mettre par terre.
  2. J’ai planté en bonne et due forme la glycine au pied du tuteur et j’ai attaché le tronc de la glycine le long du tuteur. Au moins un an s’est passé et vous remarquerez sur la photo que le tronc, à environ 1m, s’est scindé en deux.
  3. Les 2 branches sont torsadées pour donner plus tard naissance à un solide tronc. On coupe toutes les branches secondaires qui démarrent de ce tronc.

    Cette année, j’ai donc torsadé ces deux branches charpentières entre elles. Avec le temps, elles grossiront et formeront un tronc solide. NE SURTOUT PAS ENROULER LES BRANCHES AUTOUR DU TUTEUR. Ou il ne vous sera plus possible de l’enlever. Ce qui est dommage, car une glycine en arbre est quand même plus élégante sans son tuteur de départ.

  4. J’ai attaché mes branches torsadées le long du tuteur pour les maintenir droites, puis j’ai supprimé toutes les branches qui démarraient le long de mon futur tronc. 
  5. J’ai ensuite taillé les jeunes branches du sommet à 3 yeux.
  6. Je vais continuer à torsader mes deux branches principales jusqu’à la hauteur désirée: environ 2m de haut. je n’en suis pas loin.
  7. Puis je taillerai le sommet à 2m pour ensuite former la ramure de ma future glycine en arbre.

5 ans de patience

Quel boulot ! Et surtout quelle patience ! J’entame la 3ème année et toujours pas de fleurs. Mais j’espère que le travail portera ses fruits et que bientôt, je profiterai du rideau de fleurs suspendu au-dessus de ma tête, moi allongée dans mon transat en béatitude devant ce spectacle.

Je vous invite à découvrir une belle histoire entre une jardinière et sa glycine en arbre, glanée sur son blog.