Céline au jardin

Punaises, coccinelles et pucerons noirs dans mes bettes

La punaise arlequin prise en photo dans le jardin d'Antoine. Crédit Antoine P

Voici un commentaire laissé sur ma boîte mail par Antoine, un jardinier amateur passionné de nature. Voici ce qu’il partage avec les autres internautes à propos des insectes du jardin: plus utiles que nocifs. Merci pour cet échange. Les photos sont très intéressantes: une belle punaise en gros plan et une bette incroyablement vigoureuse. J’ignorais qu’elle pouvait atteindre cette taille là !

« Cette année, j’ai laissé pousser les deux ou trois pieds de bettes qui ont résisté à l’hiver. Après être montés en graines, le résultat était spectaculaire, je me retrouvais avec un buisson (voir photo ci-dessous). Très vite il a été envahi par des pucerons noirs dont le sort a été très vite réglé par une bonne douzaine de coccinelles. Après cet épisode, je n’ai plus vu de pucerons noirs dans mon potager. En fait, les bettes ont joué le même rôle que la capucine que l’on plante pour attirer les pucerons noirs.

Bettes: un appât pour les pucerons

Un buisson de bettes dans le jardin d'Antoine. incroyable vigueur pour une plante censée être une annuelle. Crédit Antoine P.

Ce buisson a aussi hébergé un certain nombre de punaises arlequin (Graphosoma italicum). J’accepte ces insectes dans mon jardin parce qu’ils ne causent pas de dégâts. Ils se plaisent dans tous mes végétaux quand ils sont en graines, persil, aneth sauvage. Le seul risque c’est qu’ils sont susceptibles de sucer la sève des ombellifères.

Concernant les insectes auxiliaires du jardinier, j’ai aussi mis en place un « hôtel à insectes » dont vous avez publié la photo dans « Pour nos jardins » de juin dernier. »

CELINE AU JARDIN: J’ignorais que les bettes pouvaient passer l’hiver. A moins qu’Antoine habite le sud ou qu’il ait protégé sa plante du froid. J’aimerais en savoir plus sur cette incroyable plante. Un pied produit combien d’années ?