Publié par : Celine Balloy | 24 juin 2011

Des soucis sans soucis

Des soucis envoyés par la maison Thompson et Morgan et que j'ai testés. Crédit C. Delhaye

Ce sont les fleurs que je recommande absolument aux jardiniers amateurs. Les soucis ont fait preuve d’une grande résistance à la sécheresse. Certes, ils ont été arrosés au démarrage mais ils ont été peu démariés et ont profité d’un feuillage dense qui a empêcher l’évaporation de l’eau. Malgré tout, la terre est resté fraîche.

Semis naturel

Ce résultat, je le dois à un semis spontané. Ce sont les fleurs annuelles que j’ai semées l’an dernier et qui ont donné beaucoup de graines. ces dernières ont passé tout l’hiver particulièrement vigoureux en terre. J’avais pris soin de recouvrir ma terre d’un épais matelas de matière organique qui a joué son rôle de manteau protecteur toute la saison froide. Et voilà le résultat: des soucis partout !

Des plantes florifères et vigoureuses

J’ai fait l’expérience d’en repiquer quelques-uns pour en faire une bordure et ainsi désépaissir le semis. Le résultat est très net: les soucis repiqués ont eu plus de mal à reprendre compte tenu des conditions climatiques extrêmes en début de saison. Ceux qui en revanche n’ont pas été stressés par l’arrachage ont donné une fleur remarquable, très double et large, d’un lumineux orange et une floraison longue durée !

Je retiens donc qu’en protégeant sa terre tout l’hiver, les graines passent l’hiver sans problème pour offrir quantité de fleurs très vigoureuses.

EN RESUME

  • Une plante facile à semer dès avril
  • Très esthétique
  • Se ressème toute seule (attention, le soucis est envahissant !)
  • Les graines résistent au gel
  • Repousse les insectes nuisibles
  • Résistante à la sécheresse
  • Fleurs et feuilles sont comestibles (mais je n’ai pas goûté)

Voir le site de Thompson et Morgan


Responses

  1. Autre avantage du souci, c’est une plante à utiliser comme engrais vert. En septembre j’ai broyé à la tondeuse tous les pieds que j’ai arraché dans mon jardin. J’ai déposé tout le broyat au pieds des mes framboisiers. Cependant pour en connaitre l’efficacité il me faut attendre la fructification de l’année prochaine.
    Si le souci se ressème tout seul, il est facile d’arracher les plants spontanés et de les replanter soit en harmonie avec les légumes soit regroupés en bordure ou pourquoi pas en planche.

  2. Engrais vert puis paillage, si je vous suis bien. Bonne idée, ce doit être très joli un tapis fleuri. Mais à quelle époque l’utilisez-vous en engrais vert? L’été sur une parcelle inoccupée? Est-ce que le soucis, hormis d’empêcher la pousse des mauvaises herbes, enrichit la terre? Si vous avez une photo de votre tapis ou paillage, partagez-là avec les autres jardiniers aussi curieux que moi !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :